[Livre/Book] Les 50 règles d’or pour ne pas stresser #1/ The 50 golden rules for not stressing #1

J’ai retrouvé, bien enfoui dans ma bibliothèque, un tout petit bouquin nommé « Les 50 règles d’or pour ne pas stresser » et je trouvais intéressant et amusant de toutes les tester et d’en résumer les effets ici.

Bien évidemment, ce sera pas très réaliste car je ne suis pas vraiment en situation de stress ces temps-ci mais je suis sûr que certains résultats seront convaincants.

C’est parti pour le premier thème du livre: « Kit de première urgence »

  1. Respirez!

C’est bien connu, la respiration abdominale sert à diminuer le stress. Inspirer profondément, expirer profondément. On se concentre sur le mouvement du ventre et on n’essaie de ne penser à rien (ce qui me semble très compliqué parce qu’en essayant de ne penser à rien, tu penses au fait d’essayer de ne penser à rien. BREF!). Apparemment, en faisant ça pendant deux minutes, ça éloignerait les émotions perturbatrices telles que la peur ou la colère.

Résultat: ok, je capitule, c’est relaxant à mort. D’ailleurs, après à peine 30 secondes, je baillais déjà et au moment où j’écris cette phrase, je baille encore. J’ai aussi les yeux humides, je crois qu’il est l’heure de la sieste. Par contre, mes poumons sont vraiment très nuls et j’ai beaucoup de mal à prendre de grandes inspirations. Je me force tellement que ça ne semble même plus naturel. Et pour le fait de ne penser à rien…comment dire? Par moment, ça allait: je ne pensais pas vraiment à rien mais je réussissais à me concentrer uniquement sur les mouvements de mon ventre et ces instants étaient les plus relaxants. Puis mon cerveau divaguait soudainement vers une pensée diverse telle que « Qu’est-ce que je mange, ce soir? ».
A améliorer, mais je suis persuadé que ça peut servir.

woman-570883__340

2. Coupez votre téléphone portable

Vraiment couper. Pas mettre en vibreur ou en silencieux. L’éteindre.
Pourquoi? Parce qu’il nous distrait du moment présent, il nous déconcentre et il nous met dans le virtuel.

Résultat: je viens de passer plusieurs jours où j’ai vécu le moment présent le plus possible et c’est magique! Je suis quand même allé sur mon téléphone et j’ai un peu regardé la télé mais c’était très peu en comparaison avec ce que je fais d’habitude. Ca m’a rendu extrêmement heureux et détendu, c’était incroyable.

iphone-410324__340

3. Baillez

Faire semblant de bailler donne réellement envie de bailler. Bailler pleinement relaxe le corps et nous aide à retrouver un esprit clair.  Et en plus de ça, bailler devant quelqu’un d’autre le fera bailler aussi et c’est super marrant.

Résultat: j’ai même pas eu besoin de faire semblant, je suis encore sous l’effet de la respiration du point 1. Mais effectivement, bailler est relaxant (et je n’arrive pas à m’arrêter). Après, à voir si ça fonctionne dans une vraie situation de stress.

animal-339400__340

4. Visualisez ceux que vous aimez

Passer en revue le peu de personnes envers qui on éprouve un amour inconditionnel. Tu t’imagines leur visage avec un grand sourire, de beaux moments passés avec elleux et pouf, tu seras rempli.e d’émotions et il est même possible que tu pleures.

Résultat: cette technique ne fonctionne ABSOLUMENT PAS sur moi. En fait, je suis incapable d’imaginer des images. En tout cas, pas quand j’essaie de me concentrer là-dessus. Mon esprit est plus sous la forme d’un livre, c’est-à-dire que les images y sont peu présentes et je pense plutôt sous forme de mots. Ça parle dans ma tête mais c’est souvent tout noir à l’intérieur. Et de ce fait, l’effet escompté n’a pas lieu.
Pas d’émotions, je suis un être cruel, sans cœur.

skeletal-601213__340

5. Marchez

Le livre parle ici de « marche consciente », donc pas marcher juste pour dire de marcher. Il faut marcher lentement et dans un endroit calme, si possible, pendant 15 à 30 minutes. Tout comme pour la respiration, il faut se concentrer sur les mouvements du corps: le pied qui se pose et qui se soulève, le dos droit, les yeux fixés au sol.

Résultat: c’est connu, marcher fait du bien. C’est quelque chose que je fais depuis longtemps quand je suis énervé ou quand je suis triste. Parfois je faisais du sport aussi pour me détendre. J’allais courir ou faire du vélo mais quand on est fainéant, c’est compliqué. Donc la marche est une bonne solution.

walk-2664125__340.jpg

6. Imitez le calme

Le conseil est d’adopter une posture digne (mais que veulent-ils dire par là, je n’en sais rien) et se concentrer sur une personne proche ou non, célèbre ou non, fictive ou non, tant qu’elle représente le calme pour toi.
Ensuite, tu dois imaginer qu’une caméra te filme et à partir de ce moment-là, tu dois réaliser tous tes mouvements comme s’il s’agissait d’un gros plan, tu ralentis ton geste et tu te concentres à fond dessus.

Résultat: la première partie est un échec. Tout comme pour les personnes qu’on aime, la représentation d’une personne en image est trop compliquée pour mon cerveau fainéant. En ce qui concerne la deuxième partie, c’est quelque chose que je faisais déjà auparavant et qui fonctionne relativement bien. Le fait de se concentrer sur un geste précis relaxe le cerveau et nous fait penser à autre chose qu’à ce qui nous stresse.

zen-2819215__340

7. Contemplez un arbre

Ce n’est pas très compliqué: tu sors de chez toi, tu trouves un arbre et tu l’admires. De haut en bas, de bas en haut, les racines, le tronc, les branches, les feuilles (sauf si tu fais ça en hiver). Tu dois tout contempler: la taille, la couleur, l’épaisseur.
Ensuite, normalement, tu dois t’imaginer que tu es comme cet arbre, que tu es digne de respect et surtout que tu as le privilège d’être un être VIVANT. Et si tu poses la paume de ta main contre le tronc de l’arbre, c’est encore mieux.

Résultat: c’est super cool! J’ai la chance d’habiter à la campagne et d’avoir de magnifiques arbres. J’en ai choisi un dans les bois, dans un endroit loin de la circulation où on entend les oiseaux chanter. C’était génial. Je suis curieux de voir si ça fait le même effet sur un arbre dans un parc en plein centre-ville.

leaves-1363766__340

8. Souriez au premier venu

« Qui donne, reçoit ». C’est très simple: tu souris à quelqu’un, cette personne te sourit en retour, tu te sens content.e. Si c’est trop compliqué au début, tu peux commencer par sourire à un animal (qui à priori ne devrait pas te rendre la pareille), puis un enfant (c’est gagné à coup sûr sauf s’il revient de son cours de piano qui a coûté 500€ par semaine (c’est-à-dire presque rien) à papa en costard et maman en talons aiguilles) et ensuite à n’importe qui d’autre. Et pas besoin de parler, tu risquerais de gâcher le moment.

Résultat: tout le monde devrait essayer. Un sourire est la plus belle chose au monde (et je dis pas ça pour faire des jolies phrases hein c’est vraiment vrai). Par exemple, l’autre jour, j’ai souri à quelqu’un dans le train et cette personne m’a rendu mon sourire et c’était merveilleux. Tu as l’impression d’être une source de bonheur et c’est ce que tu peux faire de mieux dans ta vie.

girl-247302__340

9. Prenez des Fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach sont un ensemble de 38 élixirs floraux, créés par le Dr Bach et censés réguler les émotions pertubatrices.
Les trois remèdes proposés dans le livre sont: Rescue (petit R entouré d’un rond pour montrer que c’est un nom déposé), qui est un mélange de 5 élixirs et qui est utile en cas de choc émotionnel ou physique: 3 à 4 gouttes au moment du choc et puis de nouveau 15 minutes plus tard.
Le marronnier blanc est utile en cas d’agitation mentale ou insomnie. Il permet de retrouver un esprit clair et serein: quelques gouttes plusieurs fois par jour et les dernières au coucher.
Le pin est utile en cas d’insatisfaction permanente (liée à du perfectionnisme, par exemple). Il élimine la culpabilité et favorise l’acceptation de ses responsabilités (j’ai fait une rime): quelques gouttes plusieurs fois par jour et les dernières au coucher.
(Je ne suis en aucun cas responsable de ce que tu décides de consommer, j’ai retranscrit mot par mot la posologie du livre)

Résultat: étant donné que je ne me trouve pas réellement en situation de stress, je ne vais pas tenter. Même si c’est de la médecine douce, ça reste de la médecine et quand ce n’est pas nécessaire, on ne s’en sert pas. MAIS j’avoue que ça me tenterait bien d’essayer si un jour je suis stressé parce que l’homéopathie m’intéresse. Donc on verra bien 🙂

bach-flowers-1472825__340

10. Autorisez-vous à exprimer vos émotions

Si tu sens monter en toi une émotion désagréable, ne la refoule pas. Rends-toi dans une pièce calme, assieds-toi et accepte cette émotion.
En cas de tristesse, tu penses à la source de l’émotion, tu pleures de tout ton soûl jusqu’au moment où ça s’arrête tout seul. Si tu n’y arrives pas, pense à un moment bouleversant et les larmes viendront normalement d’elles-mêmes.
En cas de colère, c’est la même chose: tu penses à la source de l’émotion. Tu peux serrer les poings et grogner voire hurler si ça te fait du bien, jusqu’au moment où ton corps se calme. Si tu n’y arrives pas, pense à une situation détestable que tu as déjà vécue.
Ensuite, tu respires, tu souris et tout va mieux.

Résultat: alors, je l’avoue, je ne l’ai pas fait. Pourquoi? Parce que je me sens très heureux au moment où j’écris cet article et je n’ai aucune envie ni de pleurer, ni de m’énerver. Je suis très bien sur mon nuage de coton et je n’ai pas l’intention d’y partir. MAIS promis, si à un moment donné, je ressens de la tristesse ou de la colère, si j’y pense, je pratiquerai cela et je viendrai faire un update de l’article pour te dire ce que ça a donné.

emotions-371238__340

J’espère que ces 10 premiers conseils t’ont plu, que tu vas les mettre en pratique et que surtout, ça va fonctionner!

Sources des images: https://pixabay.com/fr/


I found a very small book again in my bookcase named « The 50 golden rules for not stressing » and I thought it could be interesting and funny to test all these rules and to summarise the effects here.

Obviously it can’t be realistic because I’m not in a stress situation right now but I’m sure that some results will be convincing.

Let’s go for the first theme of the book: « First emergency kit ».

  1. Breathe!

It’s well-known that abdominal breathing is used for decreasing the stress. Deeply breathe in, deeply breathe out. You focus on the motion of your stomach and you try to think of nothing (that seems very complicated to me because trying to think of nothing, you think of the fact of trying to think of nothing. ANYWAY!) Apparently if you do that for two minutes it may avoid troublemaking feelings like fear or anger.

Result: ok I surrender it’s very relaxing. By the way after barely 30 seconds I was already yawning and right now I’m yawning again. I also have wet eyes, I think it’s nap time. But my lungs are very bad and I have some difficulties to take great breathings. I force so much than it doesn’t seem natural anymore. And for the fact of thinking of nothing… How can I say…? Every now and then it was working: I didn’t really think of nothing but I could focus only on the motion of my stomach and that moments were the most relaxing. Then my brain raved suddenly to a random thought like « What do I eat tonight? ».
To improve but I’m convinced it can be useful.

woman-570883__340

2. Switch your mobile phone off

Really switch off. Not put it on vibrate or in silent mode. Switch it off.
Why? Because it distract you of the present moment, it breaks your concentration and  it puts you in a virtual world.

Result: I just spend a couple of days when I entirely lived the present moment and it was magical! Even so I was on my phone and I watched TV a little but it was nothing by comparison with what I did usually. It made me extremely happy and relaxed, it was wonderful.


iphone-410324__340

3. Yawning

To fake yawning really makes somebody yawning. Fully yawning relaxes the body and helps to have a clearlier mind. Plus, yawning in front of someone else makes them yawning too and it’s so funny.

Result: I didn’t need to fake it, I’m still under the influence of the breathing in point 1. But yes, yawning is relaxing (and I can’t stop). Then, to be seen if it works in a real stressfull situation.

animal-339400__340

4. Visualise people that you love

Go through all the people to who you feel an unconditional love. You imagine their face with a huge smile, great moments spent with them and poof you’ll be full of feelings and you can even cry.

Result: this technique doesn’t ABSOLUTELY work on me. Actually I’m not able to imagines pictures. In any case not when I try to focus on that. My mind is in the form of a book: pictures are a little bit present and I rather think with words. It’s talking inside my head but it’s all dark in there. So the expected effect doesn’t happen.
No feelings, I’m a cruel human being without a heart.

skeletal-601213__340

5. Walk

The book is about the « conscious walking » so not walking just for walking. You must walk slowly in a quiet place if possible for 15 to 30 minutes. Like breathing, you have to focus on the motion of your body: the foot that put down and rise, the back right and the eyes staring at the ground.

Result: it’s known, walking is good. It’s something I did since a long time when I’m angry or sad. Sometimes I did sport to relax. I ran or I went cycling but when you’re lazy, it’s complicated. So walking is a good solution.

walk-2664125__340

6. Mimic the calm

The advice is to adopt a worthy posture (but what do they mean by « worthy »? I don’t know) and to focus on a close or not person, famous or not, fictional or not as long as they inspire you the calm.
Then you imagine a camera is filming you and starting from now you have to realise all your movments as they were a close-up, you slow down your gesture and you focus on it.

Result: the first part is a failure. As the representation of a person you love, the representation of someone as a picture is too complicated for my lazy brain. For the second part, it was something I’ve already done before and that works quite well. The fact that you’re focusing on a precise gesture relaxes the brain and make you forget what is stressing you.

zen-2819215__340

7. Contemplate a tree

It’s not very complicated: you go out of your home, you find a tree and you admire it. Up and down, down and up, the roots, the trunk, the branches, the leaves (except if you do that in winter). You have to contemplate everything: the size, the colours, the thickness.
Then you have to imagine that you’re like this tree, that you’re worthy of respect and especially that you have the privilege of a LIVING being. And if you put the palm of your hand on the trunk of the tree it’s better.

Result: it’s super cool! I’m lucky for living in the countryside and having beautiful trees. I chose one in the woods, in a place far from traffic where you can hear the birds singing. It was great. I’m curious to know if it’s the same effect with a tree in a park downtown.

leaves-1363766__340

8. Smile to the first comer

« Givers gain ». It’s very easy: you smile to someone, the person smiles to you back, you feel happy. If it’s too hard at the beginning, you can start to smile to an animal (who in theory may not smile to you back), then a children (it’s won for sure except if they come back from their piano lesson that cost $500 per week (so almost nothing) to daddy in suit and mommy in high heels) and finally to anybody else. And you don’t need to talk, you may spoil the instant.

Result: everybody should try it. A smile is the most beautiful thing in the entire world (and I don’t say that just to make beautiful sentences, it’s really true). For example, the other day, I smiled to a person in the train and this person gave me my smile back and it was wonderful. You feel like being a source of happiness and it’s the best you can do in your life.

girl-247302__340

9. Take Bach’s flowers

Bach’s flowers are a whole of 38 floral elixirs, created by Dr Bach and are used to regulate troublemaking feelings.
The three remedies proposed in the book are: Rescue (with the R encircled to show that’s a trademark) that is a mix of 5 elixirs and it’s useful in case of emotional or physical shock: 3 or 4 drops at the moment of the shock then again 15 minutes later.
The white horse chestnut is useful in case of mental agitation or insomnia: some drops occasionally in the day and the last ones at bedtime.
The pine is useful in case of permanent dissatisfaction (due to perfectionism for example). It eliminates guilt and favors the acceptance of the responsibilities: some drops occasionally in the day and the last ones at bedtime.
(In no case I’m responsible of what you decide to consume, I’ve transposed word by word the dosage of the book).

Result: given that I’m not really in a stressful situation, I’m not going to try. Even if it’s alternative medicine, it’s still medicine and when it’s not necessary, you don’t need to do it. BUT I admit that I would like to try if one day I’m stressed because homeopathy is interesting. So we’ll see 🙂

bach-flowers-1472825__340

10. Allow yourself to express your feelings

If you feel a unpleasant feeling in you, don’t push it back. Go in a quiet room, sit down and accept your feelings.
In case of sadness you think of the source of the feeling, cry once and for all until the moment where it stops. If you can’t cry, think of an overwhelming moment and the tears will come.
In case of anger it’s the same: you think of the source of the feeling. You can clench your fists and shout if it makes you better until the moment when your body calms down. If you can’t, think of a detestable situation you’ve already lived.
Then you breathe, you smile and everything’s better.

Result: Ok I confess I didn’t do it. Why? Because I feel very happy right now and I don’t want neither to cry nor to get irritated. I feel good on my cotton cloud and I don’t want to leave. But I promise if one time I feel sad or angry, I’ll try it and I’ll update the article to tell you if it works or not.

emotions-371238__340

I hope you liked these 10 first advice, that you practised them and above all that it works for you!

Pictures sources: https://pixabay.com/fr/

Publicités

Une réflexion sur “[Livre/Book] Les 50 règles d’or pour ne pas stresser #1/ The 50 golden rules for not stressing #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s